Manger en pleine conscience : enseignements de retraite silencieuse

Manger en pleine conscience : enseignements de retraite silencieuse

24/07/2020 — Dans son corps

Cet article est écrit par Bérénice, Professeur de Yoga. Elle y partage ses expériences et astuces, pour parvenir à manger en pleine conscience. Une jolie manière de changer notre rapport parfois conflictuel à la nourriture. 

C'est au cours d'une retraite silencieuse que ma façon de manger a fondamentalement changé. 

En discutant avec autrui de cent petites contrariétés au milieu d'un brouahaha, mon estomac se serre. Mes pensées sont ailleurs. Je suis absente, émotive, bien souvent contrariée. 
Au contraire, établir un rituel autour de l'acte de se nourrir : faire la queue en silence, déjà, prépare l'esprit et le corps à accueillir la nourriture. L'attente calme. La lenteur, rappelle le précieux du moment : on oublie bien trop souvent la chance que l'on a chaque fois que l'on se trouve devant un repas, capable non seulement de nous maintenir en vie, mais aussi de nous guérir, ET, de nous apporter du plaisir.

L'absence de nuisance sonore pendant les repas, se réverbère au-dedans et crée le silence. Le silence crée l'espace nécessaire pour accueillir avec la nourriture, le sentiment de gratitude. Il crée l'espace pour l'épanouissement des sens. De nouveau, je suis présente au corps par l'odorat, le goût, le toucher. Le son de mes couverts indique le rythme de mon repas, qui en dit long sur mon état intérieur. 

"Mangez votre nourriture. Pas vos soucis. Parfois, nous mangeons, mais nous ne pensons pas à notre nourriture. Nous pensons au passé ou à l'avenir, ou nous ressassons nos soucis et notre anxiété, encore et encore. Alors, arrêtez de penser à votre travail [...]. Si vous mâchez votre emploi du temps et votre anxiété, il vous sera difficile de ressentir de la gratitude pour chaque morceau de nourriture. Ne faites rien d'autre que mâcher votre nourriture." Thich Nhat Hanh

Le fait d'être présente à ma nourriture, pendant les repas, m'a permis de redécouvrir les saveurs, les textures.

En quoi cela consiste-t-il en dehors d'une retraite silencieuse? 

  • À ralentir, tout simplement. 
  • Éviter de parler en mangeant lorsque cela est possible. Au moins, éviter les sujets sensibles. 
  • Éloigner un instant son téléphone, sur silencieux, et les autres sources de distraction. 
  • Revenir quelques secondes à sa respiration.
  • Pourquoi pas, poser une intention sur ce à quoi servira cette énergie nouvelle que l'on s'apprête à offrir au corps. Personnellement, en posant une intention, j'évite tout rapport conflictuel à la nourriture. En me rappelant pourquoi je mange. Comment je veux manger. Qu'est-ce que je souhaite faire de cette énergie nouvelle. Me faire simplement plaisir ? Soutenir ma pratique ?
  • Écouter intuitivement ce vers quoi va le corps, lui faire confiance, et lui donner ce qu'il demande. 

C'est là qu'intervient pour moi, la pratique du yoga. Car elle développe quotidiennement une communication avec mon corps, qui me permet de lui faire confiance lorsqu'il me demande quelque chose. Ainsi je n'ai plus à réfléchir à ce que je dois manger, mais à me connecter au corps, et écouter. 

Le plaisir retrouvé m'a amenée à simplifier ma nourriture.

Comme si chaque goût premier contenait en lui une complexité très satisfaisante méritant d'être étudiée séparément des autres. 
Certains aliments transformés, sucrés ou gras, provoquaient des réactions physiques et émotionnelles que j'étais capable à présent, en recréant cet état d'écoute, d'identifier. Non seulement les identifier, mais aussi, ne plus aller vers ce qui l'abîme au lieu de le soutenir. 

Progressivement et honnêtement, sans y réfléchir, j'ai mangé plus d'aliments crus, moins cuits, moins assaisonnés. Pour avoir en bouche le goût fleuri d'une tomate ou d'une carotte. Sans rire.

Il n'a pas fallu d'effort. Juste un déclic. Non pas lié à la restriction, mais au plaisir. 

"Un ambassadeur du cosmos. Avant de porter à votre bouche un épi de maïs, prenez un instant pour le regarder. Vous pouvez y voir la Terre, le soleil et la pluie. Tout s'est rassemblé pour produire ce maïs qui est entre vos mains. Le maïs  est donc un ambassadeur, qui est venu à vous pour vous nourrir. Il suffit d'une ou deux secondes pour obtenir cette vision profonde. Quand vous portez le maïs à votre bouche, mâchez-le en pleine conscience et saluez l'univers." Thich Nhat Hanh

Un grand merci à Bérénice pour ce partage d'expérience.

Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous recommandons la lecture de Manger en pleine conscience, de Thich Nhat Hanh

 

trouver un professeur

Votre cours particulier de yoga

Trouvez votre professeur pour un cours de Yoga particulier à domicile ou en vidéo.

Découvrir les professeurs

"Manger en pleine conscience : enseignements de retraite silencieuse"

Les avantages
Yogily Yours

Sur mesure

Sur mesure

Du choix du professeur à l’enseignement.

Sans engagement

Flexible

Annulation jusqu’à 24h avant : cours crédité.

Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

En ligne, par carte bancaire.

Service client

Service client

Nous sommes là pour vous accompagner !

Votre bon endroit, votre bon moment

Pratiquez où vous le souhaitez, réservez quand vous voulez, déconnectez avec qui vous voulez