5 conseils pour une cuisine zéro déchet

5 conseils pour une cuisine zéro déchet

11/07/2020 — Sur le tapis

« Ne doutez jamais qu’un petit groupe d’individus conscients et engagés puisse changer le monde. C’est d’ailleurs toujours ainsi que ça s’est passé ». Margaret Mead

Si vous lisez ces mots, c’est que vous avez envie de changement. Ou du moins, que vous prenez conscience que vous pouvez être acteur du changement. 

Félicitez-vous de cela, il faut du courage pour remettre en question ses habitudes. Comme vous, nous pensons que le moment historique que nous vivons est celui de la prise de conscience. 

Le ralentissement qui nous a été imposé nous a prouvé que changer notre mode de vie peut donner à notre planète le répit dont elle a besoin.

Nos gouvernements et multinationales initient des actions, encore trop lentes. Mais nous ne sommes pas simples spectateurs, nous pouvons agir. 

Nous croyons à l’écologie quotidienne, faite de petits gestes qui, mis bout à bout font le changement, doucement mais sainement. Nous pouvons, à notre petit niveau montrer l’exemple, pour convaincre. 

La tâche paraît immense, commençons quelque part : dans notre cuisine. 

Et soyons concrets : voici 5 actions simples pour réduire notre production de déchets en cuisine. 

Pour plus d'astuces d'écologie quotidienne, inscrivez-vous à notre newsletter

#1 : Appliquer les principes du minimalisme alimentaire 

Réduire notre production de déchets commence par réduire notre consommation. Jusque là pas de surprise et pourtant, nous appliquons nous réellement ce principe ? N’achetons-nous que ce dont nous avons besoin ? 

Adopter le mode de pensée zéro déchet commence sur le lieu d’achat, et la méthode du minimalisme est intéressante à appliquer. Passez toujours vos achats au crible de ces 3 questions simples : 

  • Ai-je réellement besoin de cet achat ? 
  • En ai-je déjà un similaire ? 
  • Est-ce que cet achat m’ apportera du bien-être  sur le « long »  terme ?

Au-delà de cet exercice concrêt, c’est une réflexion sur votre style de vie que vous initiez. 

Puis en refusant ce dont nous n’avons pas besoin, ces petits objets nocifs omniprésents dans notre quotidien. Concrètement ? En demandant à l’hôtesse de caisse de ne pas imprimer le ticket de caisse, en ne prenant pas ce flyer que nous jetterons ou oublierons au fond de notre sac. 

 

#2 : Trouver des alternatives réutilisables 

Ici encore pas de surprise, le plastique et objets à usage unique sont de véritables désastres écologiques. Mais nous avons de la chance, des tonnes d’alternatives simples (et jolies) existent aujourd’hui. Pour dresser une liste non exhaustive : 

  • Arrêtez les bouteilles en plastique. Préférez une gourde, une carafe avec du charbon actif. Altermundi par exemple en propose un large choix
  • Arrêtez les gobelets en plastique ou en papier, préférez les ecocups
  • Stop les sacs en plastique, investissez dans un cabas si vous n’en avez pas déjà. Et prenez des sacs en tissus. Il ne vous sera d’ailleurs sûrement pas nécessaire d’en acheter des masses, nous débordons de tote bag et petits sacs offerts 
  • Stop le cellophane, l’aluminium. Prenez des Tupperware ou des couvres bols. Nous aimons beaucoup ceux de Simonette à bicyclette, ou My Little Bee imperméabilisés naturellement  la cire d’abeille 
  • Arrêtez les capsules de café, achetez en vrac (et de préférence :  bio et équitable)

Maintenant que vous êtes équipé Zéro déchet, encore faut-il penser à prendre tout cela avant de partir faire les courses. Et oui, changer ses habitudes, ça prend du temps et pas mal de ratés. 

Cela demande un poil d'organisation : prévoyez votre kit zéro déchet avant de partir : Tupperware, bocaux, sacs en tissus dans votre cabas. 

 

#3 : Acheter en vrac 

Nous vous l’accordons, acheter en vrac n’est pas simple. Cela demande de trouver les lieux le proposant, et de s’équiper. Et pourtant , le vrac est le principe fondateur du zéro déchet. 

Allons-y doucement, de nouveau c’est par les petits gestes que l’on construit de nouvelles habitudes.  

Commencez par vos aliments secs : féculents, légumineuses, céréales et fruits à coque.  

Passez ensuite aux liquides : laits, boissons.

Et prévoyez enfin vos produits ménagers et savon. Cela vous laissera le temps de finir vos produits actuels et prévoir vos bocaux (vous pouvez aussi simplement réutiliser vos emballages actuels).

Certains aliments ne sont toujours pas disponibles en vrac, telles que les crèmes, les tofus etc. Dans ce cas, privilégiez les emballages recyclables.

#4 : Changer nos lieux de consommation habituels 

Bien plus que de simples lieux d’achat, investissez ces lieux de vie 

  • Les AMAPs (Associations pour le maintien de l’agriculture paysanne). Présentes partout en France, trouvez celle proche de chez vous sur reseau-amap.org 
  • Les boutiques bios et magasins de vrac 
  • Les marchés de producteurs (locaux de préférence)
  • Les plateformes en ligne qui facilitent les circuits courts : la Ruche qui dit ouiGreenweez, Mon Panier Bio etc
  • Et si votre lieu de vie vous le permet : la cueillette directement chez les agriculteurs du coin. Vous pouvez trouver les points proches de chez vous sur chapeaudepaille.fr

 

#5 : Planifier nos repas et adopter le "batchcooking" 

Le déchet alimentaire commence souvent par une mauvaise planification des besoins : quand on se sait pas vraiment ce qu’il nous faut, on prend trop, au cas où.  

Nous vous proposons cette routine qui peu paraître un peu « rigide », mais promis vous l’apprécierez rapidement. 

  • Chaque samedi matin, avant vos courses, prenez 30min pour planifier vos repas de la semaine sur un bout de papier ou dans votre téléphone. Vous n’aurez peut-être pas les idées pour des repas différents les 7 jours à venir et c’est très bien ! Pas de mal à manger plusieurs fois le même repas (tant que celui-ci est équilibré), vous allez pouvoir acheter et cuisiner en plus grand quantité et ainsi faire des économies. 
  • Le dimanche. prenez 2h pour cuisiner  en grande quantité, et séparez en petite portion pour tous les jours de la semaine. Le fameux "batchcooking" qui devient un moment de plaisir quand accompagné d’un bon podcast, d’une jolie playlist. 

 

Finalement le Zéro Déchet, ce n’est rien de révolutionnaire, juste du bon sens et un peu de discipline. Bien sûr ce n’est pas simple, surtout quand votre entourage ne suit pas les mêmes rituels. 

Et justement, parlez en ! Montrez l’exemple. Parce que c’est beau, ce que vous faites. Et parce que, pour reprendre les mots de Gandhi « Montrer l’exemple n’est pas le meilleur moyen de convaincre, c’est le seul ». 

Nous espérons que ces quelques astuces vous aideront dans votre transition vers le zéro déchet. Et vous disons à la semaine prochaine, pour nous attaquer à notre salle de bain.

Si vous souhaitez aller plus loin, nous vous recommandons l’excellent bouquin de Julie Bernier : Zéro Déchet, le manuel d’écologie quotidienne. (en version e-book, bien sûr :)). Et de vous inscrire à notre newsletter.

trouver un professeur

Votre cours particulier de yoga

Trouvez votre professeur pour un cours de Yoga particulier à domicile ou en vidéo.

Découvrir les professeurs

"5 conseils pour une cuisine zéro déchet"

Les avantages
Yogily Yours

Sur mesure

Sur mesure

Du choix du professeur à l’enseignement.

Sans engagement

Flexible

Annulation jusqu’à 24h avant : cours crédité.

Paiement sécurisé

Paiement sécurisé

En ligne, par carte bancaire.

Service client

Service client

Nous sommes là pour vous accompagner !

Votre bon endroit, votre bon moment

Pratiquez où vous le souhaitez, réservez quand vous voulez, déconnectez avec qui vous voulez